•  
     

    Mulder et Scully




    S incèrement, vous la croyez sérieuse ?
    C oquine et vive, elle est surtout joueuse ;
    U n seul ami trouve grâce à ses yeux :
    L e chevalier Mulder le Facétieux !
    L aissez-les rire ensemble à perdre haleine ;
    Y  contribuer occupe mes semaines...
     
     
     

    1 commentaire
  •  
        Aujourd'hui, je dédie cet acrostiche à une personne que j'estime fort, et dont vous découvrirez le blog ici.
     

    V oir le monde à travers des yeux de créateur,
    I nventer l'infini au creux de chaque chose,
    V oici le don secret, le mérite enchanteur
    I nsufflé par ton ange en tes paupières closes...
    A  peine tu le peins, l'univers apparaît
    N imbé de l'arc-en-ciel, embelli par tes traits,
    E t nous te remercions pour ces métamorphoses.



    A une amie poète

     

     

     

    1 commentaire
  •  
     

    Pauley (cliquez sur l'image)
     

    P étillante Pauley, petite et malicieuse,
    A  travers tes écrits on te sent délicieuse ;
    U ne immense douceur se lit dans tes regards
    L umineux de l'amour que t'inspire Pauline ;
    E t tu ris à la vie, émouvante et câline...
    Y  a-t-il en ton coeur un défaut quelque part ?

     

    1 commentaire
  •  
    À Blandine
     


        A ujourd’hui tu t’en vas, collègue de toujours !
        U ne fleur à la main, nous avons le cœur lourd.

        R établis-toi bien vite auprès de ta famille,
        E t goûte enfin la vie au calme en ta maison.
        V oyage par le livre, où le rêve fourmille,
        O ubliant les enfants hardis et polissons.
        I l est un temps pour tout : désormais, libérée,
        R is de nous voir lutter contre vents et marées !

        B ientôt Harry Potter reviendra parmi nous,
        L e Seigneur des Anneaux traversera nos classes ;
        A u loin Artemis Fowl préparera ses coups...
        N ous chercherons Blandine experte en grands espaces !
        D éjà Némo s’enfuit, englouti sous les mers ;
        I l nous reste l’appel des mondes fantastiques :
        N ous trouverons Grousset, l’éclateur d’univers,
        E t tous ces écrivains dont la plume est magique… !


                                                                              
     

    1 commentaire
  •  

     

    A celle qui m'éclaire

     
     
     

    L  a musique est entrée en moi comme une aurore
    U  ltime aspiration de lendemains noyés
    C  'est un reflet de lune aux traits émerveillés
    I  lluminant mes yeux qui te cherchent encore
    E  st-ce toi ou ton ombre Amour entre-aperçu
    N  'est-ce que ton regard qui me presse et m'espère
    N  é du feu de la nuit ton rayon me libère
    E  t puis voici ton Corps d'où mon Corps est issu
     
     
     

    1 commentaire