•           Un merci particulier à Jamadrou pour la magnifique composition qu'elle m'a adressée en illustration pour le poème précédent, où elle a cru lire le "vertige" éprouvé par le derviche tourneur...

     

     

    Vertige-Jamadrou

     

          Ce m'est l'occasion d'ajouter pour vous tous que cette Demeure que j'évoque est aussi la vôtre - et celle où nous nous retrouvons tous ! Sans qu'il soit besoin d'aucune religion, je le précise pour ceux que cela effraierait. Et que si vous voulez vous aussi la découvrir, vous pouvez le faire à travers cette vidéo, accompagnée si besoin de sous-titres en français.

     

     


    22 commentaires
  •      

            Aujourd'hui un grand bonheur nous est fait, avec le retour de Phène (dont on trouve encore ici quelques poèmes, et là un témoignage émouvant).

     

    Le Petit Atelier

     
          Après avoir supprimé le site par lequel nous la connaissions, le Petit Atelier du Chercheur de Vérité, elle vient de se constituer une vitrine plus sobre mais qu'on aimerait voir se développer  et qui permet de la situer dans toute l'ampleur de son message :


    Maharani

     

             En cliquant sur l'image, atteignez le site et découvrez par vous-même.

     

     

     


    20 commentaires

  •       Voici un film prétendu "documentaire", et qui pourtant s'inspire d'une histoire cent pour cent vraie : celle d'une toute jeune femme qui, après la naissance de son premier enfant, a vu celui-ci atteint d'une malade mystérieuse - et ce, de nos jours, malgré les prétendues connaissances de la médecine actuelle ! - et l'a vu peu à peu dépérir, malgré ses efforts et ses prières, et mourir à l'âge de douze mois. (Voir ici de qui c'est inspiré).

     

             Comment se remettre d'un tel traumatisme ? La chair de sa chair, tout l'amour de son être, soudain réduit à néant ! Toute sa propre capacité de don de soi, soudain anéantie et gommée comme fumée ! Toute sa foi, toute son espérance soudain niée et condamnée ! Son projet de vie, son aptitude à se renouveler soi-même... Enfin, je n'en finirais pas de tenter de détailler ce que représente un enfant pour une femme.

           Dans les siècles passés, les enfants mouraient souvent en bas âge il est vrai ; mais les femmes y étaient préparées, et comme la contraception n'existait pas, pouvaient y voir un effet bénéfique de l'équilibre naturel, se hâtant de les remplacer. Mais aujourd'hui, avoir un enfant s'apparente à une création à part entière, et la femme qui s'y adonne en toute conscience a en premier chef la sensation de se remettre au monde elle-même.

            Que se passe-t-il donc quand celui-ci s'éteint peu à peu sous ses yeux, sans que rien soit possible pour retenir le processus, même les prières les plus ferventes ? C'est un arrachement si puissant à soi-même que, si vous le surmontez, il peut vous ouvrir les yeux sur ce qu'est véritablement la Vie : un processus incontrôlable et sans cesse renaissant qui vous pousse en avant, toujours en avant, sans se préoccuper des chairs mortes et de tout ce qui tombe et rejoint la terre à chaque instant. Une Force insaisissable qui n'a que faire des formes et des apparences, et qui vous anime malgré vous, à votre insu - ou peut vous quitter à tout moment.

            Pourquoi donc ne pas la célébrer, cette Force si mystérieuse et si puissante ? Le film est sensé s'employer à vous guider en ce sens, vous tous qu'un deuil a éprouvé, ou plusieurs, ou des échecs répétés qui s'apparentent à autant de déchirures vives.

          Allez à cette page, lisez-en le contenu, et si le coeur vous en dit, aidez un peu les producteurs - 10€ suffisent.

    http://www.etjechoisisdevivre.com/

     

    Et je choisis de vivre

     

            Pour finir, j'ajoute que c'est aujourd'hui une fête de la Vierge Marie : on fête Notre Dame de Lourdes.

            Or la première chose que nous savons de Marie n'est-elle pas qu'elle a perdu son premier enfant dans des conditions atroces ? ... Et 33 ans pour un enfant, ce n'est pas vieux aux yeux d'une mère, qui elle-même n'avait que seize ans à sa naissance...

     

    Michel Ange-Pieta

     


    26 commentaires
  •  

           Est-il nécessaire que je continue à tenir ce blog ?...

           Il est très long, commencé en mai 2005, et je suis encore occupée à remettre à jour les articles de l'ancienne plateforme et à les reclasser dans les différentes rubriques... sans toutefois vouloir réactualiser ce qui date du passé ni chercher à reproduire un style que j'ai abandonné.

          Pourtant j'aime à vous visiter et à vous lire et j'ai du mal à me taire tout à fait, prenant plaisir notamment à vous faire découvrir mes textes d'autrefois comme je l'ai fait récemment avec le récit de mon voyage en Afrique noire.

          Mais avec la vidéo que je vous invite ici à écouter, il me semble soudain que de bavardages il y a eu assez...

            C'est une réponse spontanée de l'univers qui m'est venue aujourd'hui, comme c'est souvent le cas depuis quelque temps. Rien de prémédité ni de construit dans ce message que je vous propose. Comme il est assez long, je vous inviterai à prendre tout votre temps et à ne surtout pas vous forcer pour l'écouter. Mooji est un homme étonnant qui allie à une rayonnante bonté un humour délicieux, et je vous assure qu'en écoutant cette vidéo vous serez plié en deux de rire à maintes reprises. Ce n'est donc pas un pensum, ni un cours, ni une conférence ; et encore moins de l'endoctrinement car on assiste là plutôt à une sorte de guérison bienfaisante qui rappelle un peu les actes d'un Jésus... mais je ne veux rien suggérer.

           Comme nous sommes le vendredi 13 et que j'étais incapable de trouver un titre à cet article, j'ai fait le jeu de mots que vous voyez : car cette vidéo révèle réellement l'Or qui est caché en chacun de nous, et comme vous le savez, "là où est ton Trésor, là est aussi ton Coeur" !

          Le chiffre 13 est lourd de significations puissantes puisque dans le groupe qu'il formait avec ses disciples, Jésus était le treizième homme... et vous connaissez les vers célèbres de Gérard de Nerval (Artémis) :

    La Treizième revient... c'est encore la première ;
    Et c'est toujours la Seule - ou c'est le seul moment...


        Après décembre, le mois de janvier n'est-il pas lui aussi le 13e ? Et pourtant on le nomme "premier" : tout neuf, sans passé et blanc comme la neige.

     

     

     

     

     


    26 commentaires
  •  
          J'étais à Berlin il y a juste six mois... Et je n'en ai pas fait de rapport sur ce blog si ce n'est cet article : "Voyage" qui est plutôt, comme les articles actuels de ce blog, une méditation.

           L'article d'aujourd'hui corrige cette absence en revenant sur la ville elle-même ; les liens ajoutés renvoient au site de présentation intitulé "Berlin en ligne".

     

          Je suis justement passée devant l'Église du Souvenir, dont voici un aperçu fortement zoomé depuis la fenêtre de notre hôtel situé quelques rues plus loin :

     

    L'église du Souvenir


                 Le clocher en est resté éventré en souvenir des bombardements de 1944.

            Nous avons émergé du métro juste en face d'elle, mais me trouvant à accompagner des personnes ayant du mal à marcher je n'ai pas pris de photo de l'endroit immédiat ; par contre un gentil chauffeur de taxi d'origine turque (comme il y en a énormément en Allemagne !) a accepté de prendre ces dames pour seulement 2km et 5€ de course jusqu'à l'hôtel tout proche. Les Allemands ont du coeur, les Turcs aussi.

         Aujourd'hui je ne garde que des souvenirs délicieux de ce séjour qui se situait juste avant l'euro de football et nous a valu de ne pouvoir approcher de la Porte de Brandebourg derrière laquelle était disposée une "fan-zone" (hautement sécurisée, bien sûr).

     

    La Porte de Brandebourg


         Cependant il est peut-être important de rappeler que la Place sur laquelle je me trouvais, la plus importante sans doute de Berlin, s'appelle "Place de Paris" !

     

    Place de Paris


          Je me suis demandé si ce coup mortel porté à l'humanité juste devant l’Église du Souvenir n'était pas un signe du ciel nous demandant de cesser de nous tourner vers le passé, sans cesse. En effet, à quoi bon rappeler les crimes du passé ? Cela n'empêche pas de nouveaux crimes de se produire.

           Berlin est une ville entièrement reconstruite, à part quelques édifices comme cette église. Cela lui permet d'être claire et aérée, plus lumineuse peut-être par toutes les vitres des bâtiments neufs qui la composent.

     

    La Chancellerie Fédérale
    La Chancellerie Fédérale


           Cette fois encore, frères ennemis dans le passé comme nous le fûmes plus tôt avec les Anglais, nous nous tenons la main en regardant ensemble vers l'avenir...


    --------------------------

     
        Voici quelques cartes postales rapportées en souvenir, que j'ai scannées puis modifiées avec photofiltre.

    Carte postale modifiée par mes soins
    Le Reichstag (assemblée nationale) avec sa belle coupole contemporaine,
    carte postale sur laquelle j'ai rajouté le texte et le blinkie (puis signé en bas).

     

    Carte postale modifiée par mes soins
    Autre carte postale modifiée. Elle représente l'ancien poste de douane pour
    traverser le mur depuis le secteur russe vers le secteur américain, avec derrière
    sur la gauche l'entrée du "Musée du Mur".
    En filigrane on voit la porte de Brandebourg (qui en réalité n'est pas là du tout),
    à gauche le dôme tournant du célèbre "Sony Center" devant lequel j'ai moi-même
    ajouté un personnage déguisé en ours de Berlin que j'avais photographié sur place.
    À droite vous voyez un métro qui sort d'une des gares ferroviaires (ils sont tous
    jaunes, comme les taxis) et dessous la "colonne de la victoire" auprès de laquelle
    j'ai moi-même ajouté un texte avec en bas ma signature.

     


    27 commentaires